Le Pentagone va construire des bases américaines à Guam et en Australie pour relever le défi de la Chine

Le Pentagone se concentrera sur la construction de bases à Guam et en Australie pour mieux préparer l’armée américaine à contrer la Chine, a déclaré ce lundi un haut responsable de la défense.

Ces mesures ont été motivées par l’examen de la posture mondiale du ministère de la Défense, que le président Joe Biden a ordonné au secrétaire à la Défense Lloyd Austin d’entreprendre peu de temps après son entrée en fonction en février. Austin a commencé l’examen global de la posture en mars. L’examen est classifié, mais un haut responsable de la défense a fourni quelques détails sur les conclusions de l’examen.

Le Dr Mara Karlin (sous-secrétaire adjoint aux politiques)

Biden « a récemment approuvé » les conclusions et recommandations d’Austin issues de l’examen de la posture mondiale, a déclaré le Dr Mara Karlin, exerçant les fonctions de sous-secrétaire adjoint aux politiques, lors d’un briefing ce lundi.

La région indo-pacifique était une priorité, en raison de l’accent mis par le secrétaire Austin sur « la Chine comme défi de stimulation », pour le département, a déclaré le haut responsable de la défense.

L’administration Biden a fait de la lutte contre la Chine sa principale priorité de politique étrangère alors que les tensions se sont accrues avec Pékin, en particulier sur la question de Taïwan et que de hauts responsables du Pentagone ont publiquement exprimé leur inquiétude face aux efforts de la Chine pour moderniser et moderniser son armée. Le mois dernier, Mark Milley, le président des chefs d’état-major interarmées, a déclaré que la Chine avait testé avec succès un missile hypersonique dans ce qui était « très proche » d’un moment Spoutnik.

Pour contrer la Chine, l’examen demande au département d’améliorer « les infrastructures à Guam et en Australie » et de donner la priorité à « la construction militaire dans les îles du Pacifique », a déclaré le responsable, ainsi qu’à « rechercher un plus grand accès régional pour les activités de partenariat militaire ».

Laisser un commentaire