Inde | Les écoles de New Delhi fermeront pendant une semaine en raison d’une grave crise de pollution atmosphérique

Le ministre en chef de New Delhi (Inde), Arvind Kejriwal, a annoncé, hier, samedi 13 novembre la fermeture des écoles pour une semaine à compter de ce lundi en raison de la pollution massive touchant la capitale indienne. Un confinement est même envisagé afin de protéger au mieux la population de la ville.

Le ministre en chef de Delhi, Arvind Kejriwal, a convoqué une réunion d’urgence pour lutter contre la pollution de l’air. La Cour suprême demande aux autorités de prendre des mesures immédiates.

« Les cours virtuels continueront pour que les enfants n’aient pas à sortir et à respirer de l’air pollué. Les bureaux du gouvernement de Delhi fonctionneraient dans le cadre d’une politique de travail à domicile pendant une semaine et que les bureaux privés ont été invités à faire de même dans la mesure du possible. Les activités de construction dans la ville seront interdites entre le 14 et le 17 novembre », a déclaré Kejriwal lors d’un point de presse après avoir organisé une réunion d’urgence pour faire face à la crise de la pollution.

Une ville qui suffoque sous la pollution

Peuplée de 20 millions d’habitants, la capitale indienne est la plus polluée au monde selon un rapport de l’organisation suisse IQAir publiée en 2020, en raison de ses usines, de son trafic et des feux agricoles allumés chaque hiver. Tours, chemins de fers, routes, la ville entière est recouverte d’un épais nuage de pollution dont les habitants tentent de se protéger à l’aide de masques.

Laisser un commentaire