Covid-19 | Washington annonce un accord pour expédier des vaccins en zones de guerre

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a annoncé ce mercredi un accord pour faciliter l’expédition de vaccins contre la COVID-19 dans les zones de guerre.

Le secrétaire d’État Antony Blinken (à gauche), lors d’une visite d’un laboratoire de recherche biomédicale à Pittsburgh, le 30 septembre 2021

Lors d’une réunion virtuelle qu’il présidait avec ses homologues à travers le monde, il a expliqué que les États-Unis avaient « contribué » à cette entente avec Covax, le mécanisme international censé permettre aux pays les plus défavorisés de recevoir gratuitement des vaccins financés par des États plus prospères.

Concrètement, l’accord doit « faciliter la première livraison de vaccins Johnson & Johnson », qui ont l’avantage d’être unidose et d’être faciles à transporter et stocker, « à des personnes vivant dans des zones de conflit » ou en proie à des crises humanitaires, a-t-il ajouté.

« Nous sommes impatients de voir ces personnes dans des situations difficiles être protégées dès que possible de la COVID-19. Nous savons que ce combat est urgent », a insisté Antony Blinken.

Laisser un commentaire